Mon nom est Charles Saatchi et je suis un artoolique

Les éditions Phaidon ont publié en juin la version française de ce recueil d’extraits d’entretiens avec Charles Saatchi, célèbre collectionneur d’art et fondateur de la non moins célèbre agence de publicité Saatchi & Saatchi.

Charles Saatchi est pour le moins talentueux : nous disions donc, grand collectionneur d’art, fondateur de la plus grande agence de pub au monde… et homme à ne pas avoir sa langue dans sa poche. Quelques extraits bien choisis valant mieux qu’un bon discours, voici pour vous :

Pourquoi n’allez-vous pas à vos propres vernissages ?

Je ne vais pas à ceux des autres, alors je me rends la politesse.

Imaginez-vous dans cent ans. […] Qui sont les grands artistes qui passeront avec succès l’épreuve du temps ?

[…] Tous les artistes, à l’exception de Jackson Pollock, Andy Warhol, Donald Judd et Damien Hirst, seront en notes de bas de page.

A quoi sert l’art ?

A empêcher nos yeux de fondre à force de regarder à la télévision des programmes trash que nous regardons avec joie le reste du temps.

Que cache votre décision de laisser n’importe quel artiste mettre ses oeuvres en ligne sur le site web de la galerie Saatchi ? […]

La grande majorité des artistes, dans le monde, n’ont pas de marchand qui les représente ou expose leurs oeuvres. […] quand on n’a pas les relations qu’il faut dans le milieu artistique, quand on n’a pas fréquenté l’école en vogue, quand on n’entre pas dans le moule, il est très difficile de capter l’attention des marchands et des collectionneurs. […] Le site contribue à faire sortir beaucoup d’oeuvres des ateliers pour les placer sur les murs des collectionneurs. C’est excitant et j’aurais aimé que cela se produise avant.

Et on termine par une phrase bien assassine comme il faut :

Croyez-moi, le talent seul n’est pas la garantie du succès, ni l’explication du fait que certains artistes médiocres deviennent très populaires pendant quelques temps, tandis que des artistes meilleurs se languissent en attendant un appel qui ne vient jamais.

Charles Saatchi a acheté sa première oeuvre à 30 ans. J’ai encore de l’espoir.

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Un commentaire

  1. Elunatik
    8 septembre 2010
    Répondre

    Il est vrai que s’il y a bien une personne pour qui j’ai de l’admiration dans ce milieu est bien Saatchi. Un des rares à ne pas être éternellement obséquieux et condescendant.

    Merci pour cette piqure de rappel! :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *