Grignan : le village

Après un bref résumé de ce week-end provençal, et avant de parler spécifiquement du festival de la Correspondance, quelques mots sur Grignan.

Grignan, village de 1464 habitants au recensement de 2006, se trouve dans la Drôme provençale. Notons que la Drôme a la particularité de couvrir une partie de la Provence tout en appartenant à la région Rhône-Alpes et non à la région Provence Alpes Côte d’Azur. Cette situation décalée vers le Nord offre à Grignan et aux villages alentours comme une protection face au tourisme de masse qui déferle chaque année dans le Sud. Ainsi, Grignan garde intact son héritage médiéval, et une véritable paix … qui n’est troublée que par l’effervescence du festival de la Correspondance, dont je parlerai bientôt.

Grignan possède des établissement hôteliers d’un grand raffinement, ce qui est loin d’être vrai de tous les villages de cette taille. Je pense en particulier au Clair de la Plume, l’hôtel-restaurant où nous avons déjeuné samedi dernier. L’établissement emploie des élèves d’école hôtelière, ce qui déjà change tout. Nous avons eu la chance d’être accueillis par le propriétaire, qui gère le Clair de la Plume avec une grande passion et le souci de la perfection. Passion dans la création d’une magnifique suite et salle de séminaire, perfection jusque dans les moindres détails de décoration et de confort des chambres de l’hôtel. Le summum est atteint avec le Pavillon des Amoureux : très légèrement en contrebas des fortifications du village, un petit enclos renferme un jardin provençal, une piscine biologique, et une toute petite maison en pierres, faite d’une seule chambre d’hôtel. Romantisme absolu. A partir de 19h, l’ensemble de l’enclos est réservé aux clients du Pavillon…

Grignan, c’est aussi la ville choisie par Durance pour établir son siège, mais pas seulement. Au delà du « simple » fait de créer des emplois dans les différentes usines, Durance s’implique fortement dans la vie locale par du mécénat. Mécène pour la vie associative, comme par exemple pour l’association Grignan, Pierres et Roses anciennes, animée par un couple de véritables passionnés aussi bien par les roses et leur écosystème que par l’histoire de Grignan (marquée notamment par la marquise de Sévigné et sa fille la comtesse de Grignan). Mécène aussi et surtout du festival de la Correspondance qui met chaque année en lumière pendant quelques jours le village, et rassemble de nombreuses personnalités. Lorsqu’une entreprise s’investit non seulement dans la vie économique, mais possède une philosophie qui l’amène à s’impliquer aussi dans la vie associative, culturelle et artistique, du lieu où elle s’implante, on ne peut que la féliciter !

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *