Space for Fantasy, à la Galerie des Galeries

Du 25 mars au 22 mai 2010, la Galerie des Galeries réunit cinq oeuvres de cinq artistes contemporains partisans du mariage de l’imaginaire et du réel. Le 5 mai, j’étais convié avec quelques autres à investir l’oeuvre de Jerszy Seymour, et à mettre les mains dans … la polycaprolactone.

Henrik Vibskov, Jerszy Seymour, Manish Arora, Vincent Olinet et Thomas Lélu, artistes contemporains venus pour certains des milieux de la mode et du design, sont réunis dans la Galerie des Galeries par Audrey Mascina, commissaire de l’exposition et spécialiste justement de cette convergence entre ces modes d’expression plus ou moins reconnus comme nobles face à l’Art. Dans cette exposition, elle ménage un petit morceau d’espace-temps, a Space for Fantasy, à ces cinq artistes. Mais c’est pour investir, mettre en mouvement l’oeuvre de Jerszey Seymour que j’ai été invité avec quelques autres volontaires. Les installations de Seymour sont des propositions, des briques mises à la disposition des visiteurs afin qu’ils les fassent progresser à leur façon. Pour cette oeuvre, Seymour utilise une nouvelle fois la polycaprolactone, un polymère utilisé initialement dans des applications thérapeutiques, et qui a pour particularité d’être visqueux à partir d’une température peu élevée, et de refroidir et durcir rapidement pour donner une forme plastique très résistante. L’oeuvre se compose donc d’un chaudron contenant de la polycaprolactone, et d’un tas de bois. Toute liberté est ainsi offerte aux visiteurs de mettre les mains dans le chaudron pour commencer à construire en assemblant les morceaux de bois à l’aide de la pâte de PCL (petit nom de la polycaprolactone).

Et c’était tout l’objet de notre « performance ». Munis d’une scie et de nos mains, et sous la direction architecturale de Cyril Montana, nous avons entrepris de construire un assemblage qui devait s’apparenter au jeu de dessin à main levée d’une maison, mais en trois dimensions. Je me contenterai de rappeler ici, et c’est une private joke, que la diagonale d’un cube de côté c mesure c fois la racine de 3…

Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Commentaires Facebook

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *