#nb12 – Nuit Blanche 2012 : Parcours dans l’Ouest parisien

A l’Ouest, cette année, tout est nouveau. Si l’année dernière les oeuvres de la Nuit Blanche était (trop) espacées, cette année il y a de quoi constituer un parcours, et même de quoi ne pas le terminer, tout en restant entre le 15e arrondissement et la place de la Concorde. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de trouver un endroit pour dîner sans trop se ruiner entre le 16e et le 7e.

Lumières en vibration, simulation de l’installation, Julio Le Parc (c) Adagp

La soirée commence pour les plus valeureux sur le chantier du centre commercial Beaugrenelle. Alors, d’accord, c’est loin de la prochaine étape, à Javel. Mais c’est l’occasion de profiter de l’installation visuelle de Julio le Parc, Lumières en vibration.

Sur le chemin du Trocadéro (oui, rapprochons-nous du centre ville), on passera à la maison de la culture du Japon pour se faire peur avec les petites histoires cauchemardesques mais drôles de Motomichi Nakamura.

La troisième étape sera prise d’assaut tellement le projet est alléchant : c’est The Clock au Théâtre national de Chaillot, une oeuvre de Christian Marclay qui compile 24 heures d’extraits de films autour de la perception du temps. Mais n’y passez pas la nuit, puisque vous devez enchaîner avec le musée Guimet pour faire des pliages origami, et si j’étais vous j’irais même faire un tour au palais de Tokyo pour les conférences White Spirit de la Nuit des Savoirs.

Christian Marclay, The Clock, 2010. Collection Centre Pompidou, Musée national
d’art moderne, Paris, achat conjoint avec l’Israël Museum, Jérusalem, et la Tate,
Londres. Photo © Christian Marclay. Photographe Todd-White Art Photography.
Courtesy White Cube, London et Paula Cooper Gallery, New York

C’est le moment de vous conseiller une pause pour dîner : au 73 avenue Kléber, vous trouverez la Brasserie Italienne, déjà testée par votre serviteur. Laissez-vous conseiller en vins par les serveurs, vous serez ravis.

Après les illusions temporelles, les cauchemars et éventuellement un dîner, vous aurez bien besoin d’aller au théâtre du Rond-Point pour profiter d’une psychanalyse-éclair gratuite et conduite en deux minutes par un performeur (à l’entrée du théâtre).

Enfin, rendez-vous sur la place de la Concorde pour voir le défilé/performance de Majida Khattari et terminer comme vous avez commencé avec une installation de Julio le Parc, une mise en lumières sans cesse changeante de l’Obélisque.

Et si vous êtes allés très vite, vous êtes tout près du début de notre parcours dans le centre de Paris, qui débute dans le jardin des Tuileries !

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *