Le Thé – Histoires d’une boisson millénaire

[Rating:2/3]

Après l’eau, le thé est la boisson la plus bue dans le monde : 4 millions de tonnes de ces feuilles ont été consommées en 2010. Aujourd’hui décliné en desserts ou en cosmétiques, ce breuvage si populaire s’offre son exposition au musée Guimet. A découvrir et à déguster jusqu’au 7 janvier 2013.

Entre culture millénaire et enjeux contemporains

L’exposition propose un très beau début de parcours en mêlant subtilement le contexte historique à une réflexion contemporaine. Une impressionnante Tonne de thé compressée, œuvre de l’artiste contestataire Ai Weiwei, ouvre ainsi l’exposition. Symbole de la prépondérance de cette boisson dans la civilisation chinoise, elle fait face à deux représentations historiques de la culture du thé.
S’ensuit un excellent court-métrage tout en sobriété et en poésie intitulé « Thé, portrait d’un maître » de Tran Anh Hung. Dans ce film, le cinéaste franco-vietnamien rend compte de la douce et méticuleuse chorégraphie de la cérémonie du thé. Tseng Yu Hui y officie en maitre (elle est d’ailleurs la seule femme maître du thé au monde) et révèle les saveurs et les parfums qui lui rappellent paysages, sensations lointaines et souvenirs intimes…

Grande histoire et petites histoires autour du thé

Cette très belle entrée en matière laisse place à un parcours plus classique en revenant chronologiquement sur les trois phases de la consommation du thé : l’âge du thé bouilli sous les Tang (618-907), l’âge du thé battu sous les Song (960- 1279), l’âge du thé infusé sous les Ming (1368-1644).

Pour chacune de ces périodes, le Musée Guimet expose des théières, des bols, des soucoupes, des verseuses… Bref, tout pour préparer du thé !  Alors si ce long inventaire s’avère parfois fastidieux,  les textes de l’exposition éclairent le visiteur, à travers les traditions et les histoires, sur un art de vivre raffiné et une « liturgie » si caractéristique.
On peut toutefois regretter une fin d’exposition un peu expéditive, clôturant sur une section bien trop courte consacrée à l’extension du thé dans le monde et sa transformation en enjeu commercial. Quelques services européens en porcelaine, des théières africaines, arabes ou indiennes content cette histoire universelle. Cette partie aurait-elle méritée un peu plus ? Sans aucun doute.

Une expo pluri-sensorielle

Le goût, l’odorat et le toucher sont mis à contribution au début et à la sortie de l’exposition.
La chaleur du gobelet, le goût parfumé, les senteurs nuancées de chaque thé : grâce au partenariat très visible du Palais des thés, l’exposition gagne ainsi en vitalité. Un gobelet de thé est ainsi offert au public à l’entrée de l’exposition et un grand espace permet de sentir les effluves des thés siglés… Palais des thés.

De très nombreux événements (visites commentées, table ronde, ateliers pour petits et grands, films, rencontres, conférences, démonstrations… et dégustation) sont prévus autour de cette exposition.

Le Thé – Histoires d’une boisson millénaire
Musée Guimet : 6, place d’Iéna- 75116 Paris
Du 3 octobre 2012 au 7 janvier 2013
Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.
Plein tarif exposition : 8 €
Tarif réduit exposition : 6 €

Flore Ricoux

Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Commentaires Facebook

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *