Ils ont écartelé Grindhouse !

Petit préambule : une grindhouse, aux Etats-Unis, c’est (c’était) un petit cinéma qui passe des films à petit budget, sans grandes stars ni velléités artistiques majeures, mais par contre garantis à forte dose de tout ce qui fait recette : violence, horreur, et autres genres « mineurs ».

De quoi donner envie à Quentin Tarantino (True Romance, Pulp Fiction, Kill Bill) et Robert Rodriguez (Desperado, Sin City) de créer ensemble, en hommage aux grindhouses, une oeuvre cinématographique au format original : deux films de 75 minutes, un chacun, séparés par de fausses bandes-annonces réalisées par Rodriguez et Tarantino. Le résultat, produit par les frères Weinstein, c’est le film Grindhouse, contenant les deux films d’horreur Death Proof par Tarantino, et Planet Terror par Rodriguez.

Affiches Grindhouse

Mais la sortie aux US fait un flop, et c’est là que tout sombre : les frères Weinstein décident que pour les pays non-anglophones, les deux films sortiront séparément, à deux mois d’intervalle. Qu’advient-il des fakes de bandes-annonces ? Je ne sais pas trop.

C’est un scandale, qui a déjà soulevé une grande quantité de cinéphiles. Et je m’insurge aussi : ces films sont unis par le thème grindhouse, et liés par des bandes-annonces pastiches écrites par les deux réalisateurs, elles aussi dans un thème sombre ! Séparer tous ces éléments ne fait que les affaiblir alors que leur réunion était une idée de génie, une bouffée d’air, une innovation de format !

Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Commentaires Facebook

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *