Après, et d’autres oeuvres, au MAC/VAL, visite du dimanche

Christian Boltanski expose une oeuvre en deux parties : Personnes, au Grand Palais, du 13 janvier au 21 février 2010, et Après, au MAC/VAL, le musée d’art contemporain du Val de Marne, du 24 janvier au 21 février 2010.

Ce dimanche, avec Olivia, nous sommes retombés dans nos souvenirs de voyages scolaires en prenant la navette reliant le Grand Palais au MAC/VAL. 30 minutes en car, un car plein, pour visiter la deuxième oeuvre de Christian Boltanski, Après.

Si Personnes évoque l’Humanité et l’arbitraire qui fait passer de la vie à la mort, Après nous place dans une ville obscure peuplée de morts qui s’interrogent sur les conditions de leur arrivée ici, leur disparition.

La stratégie de médiation culturelle est différente de celle adoptée au Grand Palais, mais ne m’a pas déplu. On trouve près des guichets, dans l’entrée du musée, un dépliant présentant l’oeuvre, et qui permet d’avoir une grille de lecture à utiliser avant, pendant, ou après sa sortie de l’oeuvre. Pour tous ceux qui, comme moi, sont trop timides pour s’adresser aux médiateurs.

Cette visite fut aussi l’occasion de voir quelques autres oeuvres hébergées au MAC/VAL, comme Ryder Project, d’Alain Bublex, et Expansion of a Closure Step 1, de Tatiana Trouvé, qui m’ont particulièrement plu. Je préfère ne pas vous parler de l’oeuvre de Tatiana Trouvé pour préserver l’effet de décalage qu’elle doit procurer. Ryder Project est une installation composée d’une vidéo couleur muette d’une durée de 48 heures, présentée dans une toute petite salle de cinéma, avec des boissons mises à disposition des visiteurs sur une table. L’impossibilité de voir la vidéo dans son intégralité fait de cette oeuvre une sorte de happening permanent, une performance parfaite puisque sans début ni fin, qui s’insère comme une expérience étrange et naturelle dans la visite, et où les visiteurs eux-mêmes sont intégrés à l’oeuvre. Dimanche, au premier rang de la petite salle de l’oeuvre, un homme dormait pendant qu’au fond, d’autres se servaient du café.

Un peu plus d’une heure après notre arrivée, nous nous sommes dirigés vers le restaurant du musée… fermé le dimanche. Puis nous sommes sortis du musée pour trouver au moins un café… mais autour du MAC/VAL, à part une brasserie elle aussi fermée le dimanche, aucun lieu convivial n’est proche. Dommage.

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Un commentaire

  1. 11 février 2010
    Répondre

    donc prévoir un piche nique si on y va le dimanche ^^en tout ca scela donne envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *