A la MEP, photographie de la nouvelle Russie 1990 – 2010

Du 23 juin au 29 août, la Maison Européenne de la Photographie présente un bref aperçu de la photographie russe contemporaine, dans le cadre de l’année France-Russie.

Leonid Tishkov et Boris Bendikov, La lune privée, 2003-2005

Je fais bien d’annoncer mes envies de visites à l’avance : cette semaine, Julien et Vincent ont répondu à l’appel et m’ont accompagné à la Maison Européenne de la Photographie pour visiter toutes les expositions en cours, et en particulier celle qui nous intéresse aujourd’hui.

Sur le papier, l’exposition promet énormément : le très controversé photographe ukrainien Sergey Bratkov, les scènes poétiques de Tishkov et Bendikov, le groupe Fenso, l’esthétique iconique et dégradée de Vladimir Kuprianov, les auto-portraits provocateurs de Vladislav Mamyshev-Monroe, l’agressivité hyper-visuelle d’Arsen Savadov, le cynisme dans son sens le plus littéral d’Oleg Kulik, l’homme-chien censuré à la FIAC 2008, le très prolifique projet du groupe AES+F, et j’en passe… Les oeuvres de ces artistes, qui ont tous connu les bouleversements du bloc soviétique, interrogent, provoquent violemment, frontalement, le régime soviétique, la morale, les tabous religieux. Ils adoptent une représentation du corps autrefois bannie par le stalinisme, détournent l’héroïsme et la glorification typiques d’avant la Perestroïka. Certains d’entre eux choisissent de simplement montrer la réalité brute, cruelle, absurde, ou lui ajoutent artificiellement, numériquement, plus de magie, plus de couleur.

On est heureux de voir les quelques oeuvres présentées, mais par rapport à ce qu’on attend à la lecture de la présentation, par rapport à la richesse de la production artistique russe, alors que nous sommes dans l’année France-Russie, même si l’exposition ne se veut certes pas exhaustive, il aurait été pertinent de lui consacrer non pas un seul mais deux étages. Aussi, ma première recommandation pour ceux qui, comme moi, voudront en voir plus en sortant de la MEP, c’est de se rendre à la galerie Rabouan Moussion, qui héberge les oeuvres de nombreux artistes russes.

Maison Européenne de la Photographie
5/7 rue de Fourcy
75004 Paris
Billet plein tarif : 6,50 €, gratuit le mercredi de 17h à 20h

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *