Une sélection d’expos pour mars 2012

Le mois de mars s’annonce très, très riche, un véritable marathon d’expositions !

  • A partir du 6 mars, l’exposition Bob Dylan, L’explosion Rock à la Cité de la Musique

    Bob Dylan est assurément un des musiciens les plus emblématiques de la seconde moitié du XXe siècle. Dans son parcours d’une exceptionnelle longévité, les années de 1961 à 1966 furent décisives. L’exposition retrace les moments forts de cette période, qui vit Dylan modifier radicalement son approche artistique et susciter une véritable révolution musicale.

    Conçue par le Grammy Museum de Los Angeles, Bob Dylan, l’explosion rock raconte, au fil de photos inédites, d’objets et de documents rares, ainsi que d’archives audiovisuelles, cette étonnante histoire d’une évolution personnelle marquant un basculement de société.

  • A partir du 6 mars, l’exposition sur La pluie au musée du quai Branly

    Phénomène météorologique, la pluie fait aussi partie du système global de l’univers et à ce titre s’intègre dans les théories cosmogoniques que les différentes sociétés ont développées. « Exposer la pluie » incite donc à une diversité d’approches, symbolique, religieuse, artistique et matérielle. Rassemblant près de 95 pièces et documents iconographiques, issus des collections du musée du quai Branly, l’exposition explore ces différents aspects à travers une sélection d’oeuvres provenant d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et d’Amérique, où des objets à forte charge émotionnelle et esthétique côtoient des objets ordinaires ou strictement utilitaires. Le trivial et le spirituel, le profane et le religieux sont ainsi réunis et confrontés en un contraste qui constitue comme une métaphore de la vie elle-même.

  • A partir du 6 mars, l’exposition Miniatures flamandes à la BnF

    Panorama exceptionnel de la miniature flamande, les deux expositions organisées à Paris et à Bruxelles réunissent des collections que l’histoire avait dispersées. Le visiteur est invité à découvrir des manuscrits richement enluminés, de très grand format, fleurons des bibliothèques des princes du XVe siècle.

  • A partir du 7 mars, l’exposition Matisse, Paires et séries au Centre Pompidou

    Dès ses débuts, Matisse peint ces doubles versions d’un même motif dont le Luxe forme l’exemple le plus ambitieux et le plus abouti. Dialoguant à nouveau pour l’occasion, cette « paire » de peintures – l’une à l’huile, l’autre à la détrempe – permet, par l’analyse précise de l’histoire de sa création et par les techniques qu’elle engage, de réinterroger ce procédé très singulier, propre à l’artiste. Ces confrontations plastiques révèlent la dimension réflexive de son oeuvre qui s’inscrit dans sa propre temporalité. Le passage d’une peinture descriptive à un mode pictural abstrait décoratif s’opère dans les deux sens : de l’esquisse de l’oeuvre, synthétique et elliptique, à l’oeuvre parachevée, de la saisie descriptive immédiate souvent plus détaillée à l’épure finale de l’image.
    À travers ces couples et ces digressions, c’est l’oeuvre entier de Matisse qu’il est permis d’appréhender et de comprendre, avec ses ruptures, ses revirements, au delà d’une saisie purement moderniste. Cette circularité temporelle et plastique est soulignée par Matisse lui-même : « Une peinture est comme un jeu de cartes, vous devez savoir depuis le début ce que vous obtiendrez à la fin. Tout doit être travaillé à l’envers et fini avant même que l’on ait commencé. »

  • A partir du 7 mars, l’exposition Phares au musée de la Marine

    Le temps de sa grande exposition 2012, le musée propose une immersion dans le monde des phares. Sur 1000 m2, les visiteurs sont invités à connaître leur histoire, leur évolution scientifique et technique, leur fonctionnement, découvrir les hommes qui les ont créés ou servis, mais aussi s’intéresser à la culture savante et populaire qu’ils engendrent.

  • A partir du 7 mars, l’exposition Tim Burton à la Cinémathèque française

    L’événement autour de Tim Burton à la Cinémathèque française est non seulement l’occasion jubilatoire de revoir tous ses films (dont ses courts-métrages les plus confidentiels) mais aussi, grâce à l’exposition majeure conçue par le MoMA à New York en 2009 et accueillie ici ce printemps, de découvrir ses talents de dessinateur, peintre, vidéaste, photographe, inventeur de sculptures bigarrées et stupéfiantes.

  • A partir du 8 mars, l’exposition Berthe Morisot au musée Marmottan Monet

    Le musée Marmottan Monet organise, du 8 mars au 1er juillet 2012, la première rétrospective de l’œuvre de Berthe Morisot (1841-1895) présentée à Paris depuis près d’un demi-siècle. 150 peintures, pastels, aquarelles, sanguines et fusains, provenant de musées et de collections particulières du monde entier, permettent de retracer la carrière de la plus illustre des femmes impressionnistes.

  • A partir du 13 mars, l’exposition Degas et le nu au musée d’Orsay

    Première grande exposition monographique consacrée à Edgar Degas (1834-1917) à Paris depuis la rétrospective de 1988 au Grand Palais, Degas et le nu participe de l’ambition du musée d’Orsay de donner à voir l’avancée des connaissances sur les grands maîtres de la deuxième moitié du XIXe siècle, après les hommages à Claude Monet (1840-1926) et Edouard Manet (1832-1883).

  • A partir du 13 mars, l’exposition Théâtres romantiques à Paris au musée de la Vie Romantique

    Le musée de la Vie romantique présente du 13 mars au 15 juillet 2012, une exposition consacrant le triomphe des théâtres dans la capitale durant la première moitié du XIXe s.

  • A partir du 14 mars, l’exposition Artemisia, pouvoir, gloire et passions d’une femme peintre au musée Maillol

    A l’aube du XVIIe siècle, quand les femmes étaient mineures à vie, Artemisia Gentileschi a brisé toutes les lois de la société en n’appartenant qu’agrave; son art. En quête de sa propre gloire et de sa liberté, elle a travaillé pour des princes et des cardinaux, gagné sa vie à la force de son pinceau, et construit son oeuvre, inlassablement. Comme le Caravage, il a fallu attendre plus de trois siècles pour qu’elle soit à nouveau reconnue et universellement appréciée.

  • A partir du 21 mars, l’exposition Gustave Moreau – Hélène de Troie au musée Gustave Moreau

  • A partir du 24 mars, l’exposition Helmut Newton aux Galeries nationales du Grand Palais

    Depuis la mort d’Helmut Newton (1920 – 2004), aucune rétrospective du photographe n’a eu lieu en France, pays où il a cependant créé une partie majeure de son œuvre, notamment en travaillant pour l’édition française de Vogue.
    Sulfureux, parfois choquant, l’œuvre de Newton a cherché à restituer la beauté, l’érotisme, l’humour, parfois la violence que sa sensibilité lui permettait de relever dans les rapports sociaux des mondes qu’il fréquentait : la mode, le luxe, l’argent, le pouvoir.
    L’exposition réunit plus de deux cents images, quasi exclusivement des tirages originaux ou « vintage » réalisés sous le contrôle d’Helmut Newton : polaroïds, tirages de travail de divers formats, œuvres monumentales.

  • A partir du 28 mars, l’exposition Cluny, 1120 : Au seuil de la Major Ecclesia au musée national du Moyen-Âge

  • A partir du 29 mars, l’exposition L’ultime chef-d’œuvre de Léonard de Vinci, la Sainte Anne au musée du Louvre

    Chef-d’oeuvre de Léonard de Vinci restauré avec le concours du Centre de recherche et de restauration des musées de France, la Vierge à l’Enfant avec sainte Anne est au coeur d’une exposition exceptionnelle rassemblant pour la première fois l’ensemble des documents liés à ce panneau.

  • A partir du 30 mars, le salon Chic Dessin 2012 à l’atelier Richelieu

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *