Tag:

réseau

25 novembre 2013

La dernière visite Versailles Intime m’a emmené sous les fontaines du parc du château de Versailles, à la découverte de son réseau hydraulique.

Si vous avez déjà eu l’occasion de visiter le parc pendant les Grandes eaux, vous vous douterez que toute cette magnificence a son prix dans la complexité des labyrinthes de conduits qui les alimentent. Une complexité qui s’est construite pas à pas : au tout début des travaux hydrauliques, le seul réservoir de Versailles contient 100 m3 d’eau et les quelques fontaines sont alimentées par une pompe mécanique mue par un seul cheval.

Pour augmenter le nombre de fontaines, pouvoir en disposer partout sur le chemin du Roi et faire durer leur spectacle, il faut plus de réservoirs, plus de sources. On construit des réservoirs et des moulins à vent, et ayant atteint 580 m3 de réservoir et une douzaine de fontaines, on peut inaugurer le 17 août 1666 les premières « Grandes eaux » de Versailles.

Ca ne suffit pas pour sublimer la splendeur du Roi… Mais la tâche est difficile : le château de Versailles se trouve à 142m au-dessus du niveau de la Seine et à 10km de celle-ci. L’abbé Picard ayant observé que les plateaux de Trappes et de Bois d’Arcy sont plus hauts que le château, on y crée des étangs artificiels et un aqueduc de 1500 mètres. Les fontaines du parc peuvent alors fonctionner plusieurs heures par jour, tous les jours, et on peut laisser se reposer les chevaux qui faisaient tourner les pompes.

Il en faut toujours plus, et les progrès de la technique continuent de permettre cette débauche de fontaines.

Le défi que représente le puisage de l’eau de la Seine est relevé par Arnold de Ville qui dirige la construction de l’immense machine de Marly, alimentant les jardins du château de Marly :

representation-machine-BNF-gallica

Continuer la lectureVoyage sous les fontaines de Versailles

1 août 2009