Le digital dark art de Natalie Shau dans le Cabinet des Curieux

Du 31 mars au 30 avril 2011, Thierry Ruby accueille dans sa galerie Le Cabinet des Curieux une sélection d’oeuvres d’une des maîtresses du digital dark art, Natalie Shau.

Fin 2005, Natalie Shau commence à faire connaître ses créations en les diffusant sur Deviant Art. Le succès vient rapidement, après un an de travail : de célèbres groupes de metal (dont Cradle of Filth) s’intéressent pour leurs pochettes d’albums aux oeuvres sombres et sophistiquées, romantiques et morbides de cette jeune artiste lituanienne. Un peu plus tard, sa maîtrise de l’utilisation mariée de la photographie, de la peinture, de la 3D et de la retouche digitale d’images lui ouvre d’autres portes, comme celle de l’illustration pour la mode et la bijouterie de luxe, mais aussi celles des galeries. Aujourd’hui, elle travaille notamment à la direction artistique pour la réalisation d’images de synthèse qui accompagneront un nouveau spectacle adapté de Dracula.

Le lien intime dans une même image de l’analogique et du numérique mélange le réel, l’onirique et l’imaginaire jusqu’à l’indiscernable. Troublant ainsi la limite entre la réalité et le virtuel, Natalie Shau remet en cause le perceptible en l’élevant vers une sur-réalité (Solitude, Flowers and flesh), ou dans un mouvement inverse nous fait vivre plus intensément les mythes en leur accordant l’aspect troublant de la réalité (Empress Alexandra Romanova, Alkonost, Medea).

Merci beaucoup à Diane et à Thierry pour cette invitation à voir l’exposition et à rencontrer Natalie en petit groupe !

Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Commentaires Facebook

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *