Dans l’atelier des Menus Plaisirs du roi, aux Archives nationales

Du 19 janvier au 24 avril 2011, les Archives nationales présentent une sélection d’archives qui illustrent tout le travail de conception et de décoration pour les spectacles, fêtes et cérémonies aux 17e et 18e siècles

Parmi les documents conservés par les Archives nationales se trouvent celles du département de l’Argenterie, des Menus Plaisirs et Affaires de la Chambre, dont l’administration veillait à l’intendance de la famille royale, et en particulier à la mise en oeuvre des fastes royaux, qu’ils soient spectacles, grands divertissements ou pompes funèbres.

Dans une scénographie à base de structures en bois brut qui évoquent celles des décors et machines utilisées sur scène, l’exposition montre les croquis, dessins de décorations et paysages, chars célestes, monstres : monumentales machines pour surprendre et effrayer les spectateurs. On y trouvera aussi les projets de fêtes et de pompes funèbres. Tous ces dessins témoignent d’une époque où l’on ne lésinait pas sur les moyens pour décorer avec magnificence et un souci inégalable du détail. Les pièces présentées sont d’une grande qualité graphique et parfaitement conservées. Et pour ne rien gâcher, le catalogue de l’exposition a visiblement fait l’objet d’un grand soin dans la qualité du papier et dans le rendu des pièces : un très beau travail d’imprimerie, et c’est à souligner. Tous les catalogues d’expositions des musées parisiens ne se valent pas, et je ne parle que du rendu des couleurs…

Cette exposition s’ouvre au coeur d’une actualité difficile : celle de l’implantation prévue de la Maison de l’histoire de France sur le site des Archives nationales, et de la contestation contre ce projet par l’intersyndicale CFDT-CFTC-SGC-CGT. Le jour de l’ouverture de l’exposition, le site des Archives nationales était occupé par les manifestants. Lire l’appel de la CGT, la lettre ouverte de Pierre Nora au ministre de la Culture.

Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

Commentaires Facebook

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *