Autour du Chat Noir, au Musée de Montmartre

La note de Carpe Webem : ★★☆

Le fameux cabaret montmartrois est le sujet de la nouvelle exposition du Musée de Montmartre, du 13.09.2012 au 13.01.2013 (prolongation jusqu’au 2.06.2013). Au tournant du vingtième siècle (de 1880 à 1910), il fut au cœur de l’effervescence artistique du quartier, centralisant les grandes figures de l’avant-garde et de la modernité.

« Je cherche fortune tout autour du chat noir… »

À travers œuvres, documents, reconstitutions d’intérieurs et musiques, l’exposition tente de nous replonger dans cette ambiance d’arts et de plaisirs, tout d’abord en retraçant la création du cabaret, le contexte historique et idéologique du quartier, la vie des cafés. Elle nous montre également la production artistique des habitués du lieu, que son fondateur, Rodolphe Salis, surnommait ironiquement «l’Institut».

Ainsi, en visitant l’exposition, vous découvrirez :

  • des groupes de poètes et d’artistes nommés les Fumistes, les Hydropathes, les Décadents, les Incohérents…
  • que le nom du cabaret est inspiré de l’œuvre d’un peintre très célèbre
  • qu’il y eut en réalité deux Chat Noir : le premier au 84 boulevard Rochechouart, le second rue Victor Massé
  • comment le premier Chat Noir est devenu le Mirliton, propriété du chansonnier Aristide Bruant
  • que l’image de la Joconde a été détournée et parodiée trente ans avant Marcel Duchamp et son L.H.O.O.Q.
  • qu’à l’époque, si vous alliez danser au Moulin Rouge, il vous en coûtait 80 centimes par danse
  • qu’au Chat Noir, on pouvait assister à des spectacles en théâtre d’ombres très sophistiqués, sources d’influence pour les Symbolistes.
  • que l’esprit d’avant-garde qui vivait au Chat Noir serait plus tard l’héritage de Dada, des surréalistes, d’Yves Klein, de l’art conceptuel…

Une exposition « comme à la maison »

Le musée de Montmartre est une charmante bâtisse en pierre entourée de jardins et de vignes, perchée sur la butte, à deux pas du cabaret le Lapin Agile. En pénétrant dans le musée, l’exposition se déploie immédiatement sous nos yeux, dans une atmosphère domestique.
Au rez-de-chaussée, le parcours mis en œuvre est quelque peu surprenant : le panneau introductif est placé dans un angle à quelques mètres de l’entrée ; il incite donc à commencer l’exposition par le fond, en tournant autour de la vitrine centrale, puis de revenir vers l’escalier pour visiter les étages.

Chaque salle nous propose une thématique, clairement exposée sur un panneau. Toutefois, une attention plus rigoureuse aux textes et cartels aurait peut-être évité quelques coquilles et un choix typographique peu esthétique, surtout lorsqu’il est associé à des photos d’époque noir et blanc agrandies.
Tous les espaces du musée sont dédiés à l’exposition, y compris la cage d’escalier et le hall d’entrée ! Seule exception : la salle Charpentier semble être une salle permanente du musée, qui présente objets et documents. Le communiqué de presse nous informe que Charpentier a fait partie des pianistes jouant au Chat Noir, mais sur place, rien ne rattache cette salle au reste de l’exposition.

En dépit d’un effort trop discret de restitution de l’ambiance, l’exposition Autour du Chat Noir offre un propos scientifique solide dans un parcours ludique et surprenant. L’exposition a été prolongée jusqu’au 2.06.2013, profitez-en !

Alice Martel

Alice Martel

Alice Martel est une jeune diplômée de l’Ecole du Louvre en Histoire de l’art, Muséologie et Médiation culturelle, spécialisée en Art contemporain. Munie de stylos et carnets Muji, elle se promène dans les lieux culturels en portant une attention particulière à la place des publics et aux apports des nouvelles technologies. Vous trouverez traces de son travail au Palais de Tokyo, au MAC/VAL, à La maison rouge, à la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration… Suivez-la sur Twitter : @Stylegenre.

Twitter LinkedIn 

Related Posts with Thumbnails
Cet article vous a plu et/ou vous fait réagir ? Partagez-le, laissez un commentaire ou abonnez-vous au flux RSS pour ne rien manquer des prochains !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *